samedi 30 mai 2015

Corps à âme

  Corps à âme  Une sensualité inonde, La toile de mille couleurs, De feux ardents, Aux pigments rougissants.   Peintre des mots Jardinier des pensées Peintre d’un corps Jardinier d’un cœur Son pinceau effleure …sa peau   Corps à corps, Ame à âme Corps à âme.
Posté par marmouille à 17:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

mardi 26 mai 2015

Grain de poésie

    Grain de poésie  Mes pensées sculptent, De doux coquillages. Ma musique enveloppe, De rêveries, tes printemps, Que tu franchis, pas à pas.   Ame câline, Un brin coquine, Poussée par les vents, Tel un léger grain… De poésie.   Que chaude est la vague, Lorsque entre tes doigts, Mon corps dit : vague.
vendredi 15 mai 2015

Gouttes de vers

              Gouttes de vers  La plume pleure, Des gouttes de vers, Le papier danse, S’envoie en l’air   Une lettre Puis, une autre, Forment un mot, Puis, un autre.   La plume pleure, Des gouttes de vers, Le papier danse, S’envoie en l’air   Une ligne, Se dessine, Une courbe, Qui s’affine.   La plume pleure, Des gouttes de vers, Le papier danse, S’envoie en l’air   Une femme, Passe par là, Une âme, Touche son bras.   La plume... [Lire la suite]
Posté par marmouille à 11:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 8 mai 2015

Patriotique promenade

  Patriote promenade  Le poète se vide la tête, Son chien l’accompagne, Ensemble sur le chemin, Poétique promenade. Une botte puis une autre, Une patte et trois autres, Avancent les membres ballants, à l’abris des nuages, sous le vent. Par terre que d’odeurs, 8 mai que d’honneurs ! A la mémoire de ces âmes, Parmi lesquelles des dames. Un rayon traverse leur allée Souvenir du jour de Liberté, Des cœurs martyrisés, Ne pensent qu’à chanter et danser.   La signature vient de tomber ! La... [Lire la suite]
Posté par marmouille à 10:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 5 mai 2015

L' inconnue du métro

L’inconnue du métro  Ses yeux se lèvent, Vers le ciel, Ou elle s’évade, Douce créature.   Sous les néons, Du couloir du métro, Ses lèvres pincent, Le bout de sa langue.   Soudain ses doigts, Grattent son front.   Quel est ce regard, Qui la fixe au fond ? Non, pas un lascar, Mais un joli garçon.    Douce comme un pétale, Sur laquelle reflètent les âmes, La passagère inconnue, Fixe le poète, Qui, la mise à nue.   Une mégère, Vient de se lever, Le portrait, Vient de... [Lire la suite]
Posté par marmouille à 09:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]