Reposé sur mon lit,

mon esprit s'évade

ta main se tend

et me dit : "allez vient !"

 

mes doigts t'effleurent

mon coeur palpite

j'ai froid, j'ai peur,

de refaire le pitre

 

l'instant est grave,

car je suis enfermé.

comme une épave, echouée

sur  le sable, j'en suis réduis

 

ta vague d'amour

mouille mes émotions

des larmes coulent

je quitte cette prison.

 

Mais demain, tu me consoleras,

Toi qui rime avec " aimer et aimera " !